Prison de Perpignan : Notre Métier de demain est très mal engagé : Perte d’Autorité - Personnel Agre


Mardi 27 Août 2019, vers 11h50 lors de la distribution du repas sur le secteur du Quartier D'isolement, un collègue gradé a reçu un violent coup de poing au visage par un détenu malheureusement bien connu de tous. Cet énergumène a ressèment mis à deux reprises le feu dans ses cellules précédentes.

« Mettant d'ailleurs la vie des personnes détenues et des agents en danger !!! »

D'après les informations recueillies, le parquet saisi de l'affaire annonce que le protagoniste passera en comparution immédiate.

L’Administration Pénitentiaire s’emploie depuis plusieurs années à révolutionner le métier de surveillant, s’interdisant de rétablir l'AUTORITÉ dans les détentions de la République.

L’Administration préfère s’atteler à museler, modeler, ébranler, restreindre la compétence et le respect des personnels de terrain.

Bien loin du monde hostile des détentions, nos têtes pensantes sont totalement décalées de la réalité, totalement étrangères à ce que peut vivre dans leur quotidien la majorité des personnels qui œuvrent dans les prisons françaises.

Les tentatives de meurtre, les prises d’otages, les agressions, les menaces, les insultes… devraient pourtant les faire réagir, les faire changer d’axes de réflexions et de travail. Au contraire, entêtés, ils s’efforcent de nous créer la pénitentiaire de demain.

« Vous faites fausse route si vous pensez que la perte d’autorité n’est pas un VIRUS MORTEL »

FO Pénitentiaire de Perpignan souhaite un prompt rétablissement à notre collègue.

Lire le communiqué


SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr