Prison de Fleury-Mérogis : D3 Agression cuisante


L’actualité pénitentiaire est marquée par de violentes agressions qui touchent le personnel dans sa chair et mine toute une profession. Les graves événements survenus ces derniers jours sur les différents établissements pénitentiaires ( Chateaudun ,Toulon, Condé- sous -Sarthe ,Orléans Saran etc …) montrent à quel point notre profession est devenue dangereuse et difficile.

Nous sommes devenues la cible d’une population pénale prête à tout pour porter atteinte à notre intégrité physique. Dans ce contexte, le moral des personnels tous corps et grades confondus est en chute libre et beaucoup franchis le pas de la porte de notre établissement avec la peur au ventre !!

Quid d’un recrutement qui connaît la même tendance et s’affranchit comme le mauvais élève en terme d’attractivité !

Le bureau local Force Ouvrière tire la sonnette d’alarme, tous les indicateurs sont au rouge !!

Ainsi hier vers 17h55, un détenu transféré par mesure d’ordre et de sécurité en provenance du CP de Meaux-Chauconin a agressé violemment notre collègue julien.

En effet, lors de la distribution du repas et sans raison apparente à l’ouverture, il a saisi une poêle et a frappé à maintes reprises notre collègue au niveau du visage et de la main. Heureusement, la réactivité d’un collègue à proximité a permis d’éviter le pire et de repousser le détenu dans sa cellule .

Visiblement déterminé a cassé du bleu et en proie à une violence inouïe ,il a tout saccagé avant de se barricader dans l’attente d’une intervention imminente .Au vu de son agressivité et de l’obstruction de la porte de la cellule avec des objets préalablement dégradés les ELAC ont été sollicité.

L’intervention fut délicate et difficile au vu de la résistance opposée par le détenu. Le bureau local Force Ouvrière félicite l’ensemble des agents pour la gestion de cet incident .

Notre organisation dénonce cette lâche agression et s’interroge sur les motivations de ce détenu ainsi que de son caractère prémédité .

Le bureau local Force Ouvrière souhaite un prompt rétablissement à ce jeune fonctionnaire particulièrement traumatisé par cette agression.

Le bureau local Force Ouvrière l’accompagnera dans ses différentes démarches administratives et judiciaires .

Plus que jamais notre organisation vous appelle à redoubler de vigilance et à faire preuve d’une solidarité sans faille pour étouffer cette vague de violence et ses répercussions

Lire le communiqué

#FleuryMérogis #Agression

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr