Prison pour mineurs de Porcheville : Graves agressions à l'EPM


Ce jeudi 11 juillet 2019, pour la seconde fois de la semaine, une grosse agression a eu lieu sur L'EPM.

3 agents blessés !!!

Effectivement, vers 16h15 une personne détenue mineure demande à avoir une requête, lors de la distribution du document celui-ci d'un air arrogant demande qu'on lui remplisse une bouteille d'eau. Tout d’abord le surveillant le reprend sur son langage. C'est alors que ce FOU commence par insulter le surveillant et lui assène un coup de tête. Il agrippe le surveillant par le coup et continue dans sa folie et mettant plusieurs coups de poing.

C'est alors qu'une surveillante essaye de s'interposer mais elle aussi prend plusieurs coups durant cette intervention. Encore une fois nous pointons du doigt le système de communication ICOM...ERDE !!! Car l'alerte a bien été donnée par la surveillante mais l'alarme n'a pas fonctionné. Il est pour nous HONTEUX d'avoir un système de communication et de sécurité aussi inefficace.

Durant tout ce temps, les surveillants ont dû batailler pour mettre fin à l'incident, cependant nous tenons à remercier la personne détenue mineure qui a essayé d'aider les surveillants pour réintégrer ce FOU furieux.

Toujours lors de cette intervention un Gradé venu en renfort s'est lui-même blessé à la cheville.

Bilan : 3 personnels en accident de travail et en attente des ITT !!!

Force Ouvrière condamne cette nouvelle agression.

Force Ouvrière souhaite tout d’abord féliciter l'ensemble des agents présents sur cette intervention mais aussi apporte tout son soutien à nos 3 collègues durement touchés.

Force Ouvrière reste à la disposition de nos collègues pour toutes les démarches administratives.

Force Ouvrière tient également à féliciter la personne détenue mineure qui a essayé tant bien que mal d'aider nos collègues.

Force Ouvrière exige des sanctions disciplinaires exemplaires pour cet énergumène ainsi qu'un transfert à l'issue de sa peine au quartier disciplinaire.

Force Ouvrière demande dès lors qu'un incident aussi grave se déroule les repas doivent se faire en cellule afin d'éviter des sur-incidents.

Force Ouvrière remercie également le service médical ainsi que les postes fixes qui sont restés au-delà de leur temps de travail pour gérer la situation.

Lire le communiqué


SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr