Prison de Val-de-Reuil : En cas d'agression, veuillez patienter 15 minutes !


15 MINUTES D’ATTENTE…

Le temps passe et les dysfonctionnements des moyens d’alerte perdurent au sein de notre établissement. Aujourd’hui à l’unité C2, aux alentours de 14h50, lors d’une fouille de cellule d’un détenu soupçonné de détenir un téléphone portable, un surveillant a « in extremis » échappé à une agression par coup de tête. En effet, lorsque le surveillant annonce au détenu sa fouille de cellule, celui-ci s’empressa de dissimuler dans sa marge anale un objet non identifié. Fin observateur, le surveillant aperçoit très rapidement le mouvement de main du détenu et lui ordonne de lui remettre l’objet, celui-ci refuse fermement.

INTERVENTION RAPIDE ET PROFESSIONNELLE

Il a fallu toute la rapidité et le professionnalisme des agents présents pour maitriser le détenu dans un premier temps puis saisir l’objet illicite. Il s’avère que cet objet illicite est un téléphone portable avec son chargeur et sa carte SIM.

Second téléphone portable de découvert sur ce détenu en une journée !

Professionnels, les agents maîtrisent rapidement le détenu tout en déclenchant leur Motorola en espérant l’arrivée de renfort ! Il aura fallu patienter 15 minutes avant que l’encadrement arrive. Celuici n’ayant pas eu de répercussion de l’alarme. Après renseignements auprès de notre vizir responsable de la sécurité, la responsabilité incomberait aux agents ayant occupé le pci (une encoche sur une case du logiciel manquerait), Force Ouvrière vous répond :

LOL

Monsieur le Major, les dysfonctionnements liés au Motorola sont de plus en plus nombreux et dénoncés depuis de nombreuses années par notre organisation syndicale. Nous vous demandons de prendre vos responsabilités même si cela semble compliquer pour vous. Vous êtes le seul responsable et cela a une fin. Inutile de vous dédouanez de nouveau. Par conséquent, nous vous demandons enfin de reconnaitre l’état déplorable des moyens d’alerte et du système DATACET existant.

La sécurité des agents passe avant votre égo surdimensionné….

Bonne nouvelle, vous quittez votre poste !

Force Ouvrière Val de Reuil condamne fermement cette tentative d’agression.

Force Ouvrière Val de Reuil félicite le personnel pour son professionnalisme dans cette intervention et souhaite un prompt rétablissement aux agents blessés lors de l’intervention.

Force Ouvrière Val de Reuil exige une sanction disciplinaire exemplaire envers ce voyou coutumier des faits et qui perturbe régulièrement la détention de notre établissement.

Lire le communiqué


SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr