Prison de Val-de-Reuil : Déclaration liminaire


Monsieur le Directeur,

Notre établissement connaît depuis votre arrivée une crise sans précédent. Jamais nous avons connu autant d'agressions physiques, verbales et de tentatives d'évasions. À cela s'ajoute, votre gestion catastrophique de ce plus grand établissement d' Europe à «la petite semaine» sans cohérence et sans justesse, pour exemple, l'imbroglio dans vos critères de sélection des postes fixes !

Val de Reuil tient un bilan à faire frémir n'importe quel établissement pour peine !

Selon vous, la solution serait de mettre en place un régime mettant en avant « le respect » avec des règles de vie et de bienveillance entre les personnes détenues et le personnel, sous la base du volontariat. Et pour les remercier de tout ce respect, nous leur accorderons encore plus de liberté, d'activités, de cantines ou tout un tas de choses qu'ils n'auront pas mérité parce que le respect est universel lié tout simplement à l'éducation !

La solution pour notre organisation syndicale depuis maintenant plusieurs années et pour tous les agents de terrain qui n'ont que faire d'un respect donné à contre partie, cette solution est tout bonnement un réel renforcement de nos effectifs afin de compléter tous ces postes manquants à l'organigramme. La solution serait de remettre la détention au cœur du travail du surveillant et mettre fin à ces tâches annexes qui usent quotidiennement le personnel. La solution serait peut être aussi de nous offrir un outil de travail fonctionnel ! Un PCI avec des caméras et des alarmes qui ne fonctionnent plus dans un établissement pénitentiaire ... cela fait désordre Monsieur le Directeur. Des portes d'entré principale dans un état déplorable, des grilles des sas véhicules qui fonctionnement une fois sur deux, ... enfin toute une série de pannes revendiquées à plusieurs reprises par notre organisation syndicale.

Nous constatons que vous ne prenez même la peine d'élaborer votre projet, la délégation totale de ce projet à vos adjoints nous interroge sur le bien fondé de ce projet qui malgré cela vous tient tant à cœur ...

Autre élément révélateur de ce projet « bidon », le contenu très creux de vos groupes de travail, l'ennui qui en ressort se fait ressentir jusqu'à la détention ...

Finissons par le meilleur, ces fameuses visites d'établissements sophistiquées sur mesure où l'on montre ce que l'on a envie de montrer pour persuader le personnel du bien fondé de ce projet.

Monsieur le Directeur, afin de vous mettre en conformité avec les textes qui régissent le dialogue social et au vu des nombreuses réticences du personnel évoquées lors des différents groupes de travail, nous souhaitons profiter de ce CTS afin de procéder à un vote des organisations syndicales représentatives du personnel sur cette mise en place de VOTRE projet «respect» ?

Qui est pour la mise en place d'un projet« respect» à Val de Reuil?

La question est simple mais pourrait être tellement révélatrice de votre entêtement à imposer ce projet lié à votre méconnaissance totale de notre établissement et de votre volonté suprême d'arrondir vos fins de mois !

Lire le communiqué

#ValdeReuil #CTS

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr