Gilets pare-lames-coups-balles : Des milliers de trentièmes, des sanctions et 17 mois d'attente


Pour donner suite au relevé de conclusions de janvier 2018 signé par l’OS majoritaire de l’époque, il était prévu de doter l’ensemble des personnels pénitentiaires de gilets pare lames, pare coups, pare balles.

Le 12 avril 2019, l’administration a convoqué les OS représentatives à une réunion relative à ce déploiement en présence de FO Pénitentiaire, la CGT et le SPS.

L’administration nous informe que cette dotation concerne bien l’ensemble des agents, soit l’achat de 30000 gilets (138,00 euros l’unité) pour un montant total de plus de 4 millions d’euros. À la suite d’erreurs de prise de taille, le déploiement a été suspendu. Il reprendra après la formation d’une vingtaine de personnels pour effectuer ces mesures avec une distribution en plusieurs vagues prévues entre septembre et décembre 2019.

Ce gilet qui sera à port apparent, est une dotation personnelle, remis à chaque agent. Il est composé d’un sac de transport et de deux housses pour le change. Il aura une durée de vie de 10 ans, les housses seront remplacées en fonction de l’usure. Ce gilet pèse entre 2.8 et 4 kg environ en fonction de la morphologie de l’agent.

La doctrine d’emploi des gilets pare lames reste pour l’instant en vigueur, mais chaque DISP pourra obliger le port de ce GPL (Gilet Pare Lames) à tous les agents.

Pour FO Pénitentiaire, autant cette attribution de GPL sur les quartiers QI/QD, QER, QPR, UDV est une très bonne chose, autant l’étendre à l’ensemble des personnels est une ineptie plutôt onéreuse.

FO Pénitentiaire rappelle que ce gilet ne protège pas toutes les zones notamment le cou, les échancrures et la tête. Nos pensionnaires sauront très vite s’adapter à ces faiblesses risquant d’occasionner des blessures encore plus graves.

LA PROCHAINE ÉTAPE SERA LE CASQUE LOURD POUR TOUS LES AGENTS ? POUR FORCE OUVRIÈRE LA PEUR DOIT CHANGER DE CÔTÉ !

FO Pénitentiaire, réclame la dotation de bombe incapacitante à tous les personnels et exige la reprise des groupes de travail sur les équipes cynotechniques avec des chiens d’appui, l’expérimentation du PIE, les caméras piétons et embarquées.

Harnacher les personnels de 3 à 4 Kg de plus avec un gilet est le choix unilatéral de l’administration pénitentiaire et de l’organisation syndicale maison ! Tels des technocrates de Bruxelles, qui pondent des circulaires sans savoir de quoi ils parlent. Une fois encore, ce sont les personnels qui vont trinquer. Malheureusement ce gilet sera contre-productif et n'est là que pour donner bonne conscience à des personnes qui n'ont aucun courage et qui se moquent des conditions de travail des personnels.

Les personnels ne sont pas dupes et attendent de réels moyens sécuritaires, de contraintes et de dissuasion.

FO Pénitentiaire comprend malheureusement que cette stratégie à vouloir équiper à tout prix tous les personnels de ce GPL cache quelque chose. La mise en place des ELSP en est sûrement une des raisons. En effet, l’idée qui pourrait germer de réduire la protection des personnels en missions extérieures et ceci à moindre coût grâce au relevé de conclusions de janvier 2018 n’est pas loin. L’avenir nous le dira très rapidement… Lire le communiqué

#Relevédeconclusion

0 vue

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr