Prise d'otage Alençon Condé-sur-Sarthe


À peine le Centre Pénitentiaire d’Alençon Condé sur Sarthe se remet tout doucement d’un attentat commis en mars dernier, qu’un nouvel incident majeur se produit. En effet, une prise d’otage sur 2 de nos collègues a eu lieu hier peu avant 20h00 par un détenu connu pour ces mêmes faits.

COMMENT NE PAS S’INSURGER QUAND UNE FOIS DE PLUS, DES ACTES À RÉPÉTITION PLUS GRAVES LES UNS QUE LES AUTRES SONT PERPÉTRÉS

DANS LES PRISONS FRANÇAISES ?

Pour FO Pénitentiaire, le constat est sans appel, rien n’avance ! Depuis tous ces mois, la Garde des Sceaux, son Cabinet et la Direction de l’Administration Pénitentiaire baladent l'ensemble des personnels et leurs représentants en repoussant aux calendes grecques les groupes de travail sur les thèmes notamment sécuritaires.

Fort heureusement et une fois de plus, le pire a été évité. Il n'en demeure pas moins que nos 2 collègues pris en otage hier par ce détenu qui ne cesse de défier l'autorité pénitentiaire en perpétrant une fois de plus ces faits dont il est coutumier, garderont à jamais les traces psychologiques de cet évènement des plus traumatisants ! FO Pénitentiaire et l'ensemble de ses représentants leur apportent leur soutien total et inconditionnel. Notre organisation félicite l’ensemble des personnels alençonnais ainsi que les Équipes Régionales d’Intervention et de Sécurité qui ont œuvré au dénouement de la situation ainsi que leur professionnalisme. La question qui se pose maintenant est de savoir si le ministère de la Justice va enfin réagir à cette énième attaque contre les personnels.

Pour FO Pénitentiaire la réponse est simple : la sécurité doit être au centre des discussions et de l'action !

Quand certains prônent la généralisation du port de gilet pare lames/pare coups et ainsi montrer que la peur a changé de camp, FO Pénitentiaire réaffirme ses revendications quant à la dotation de moyens de défense et de contrainte ! Dotation du pistolet à impulsions électriques dans l'administration pénitentiaire et la dotation individuelle à l’ensemble des personnels de la bombe incapacitante sont des réponses rapides, peu coûteuses et qui pourraient dissuader très certainement bon nombre de détenus qui seraient tentés eux aussi de vouloir commettre à nouveau des exactions contre les personnels !

À moyen terme, FO Pénitentiaire demande que ces revendications premières s’agissant de la classification des établissements afin de séparer les détenus en fonction de leur dangerosité, le déploiement des brigades cynotechniques avec notamment la création d'une spécialisation en chien d'appui, ainsi que des discussions sur l'attractivité et la reconnaissance des métiers pénitentiaires afin de garantir un bon recrutement qui serait là aussi gage de sécurité… Que tous ces sujets fassent l'objet d’un travail concerté et rapide afin de retrouver un état de droit dans les détentions de métropole et d’Outre-mer !

Il est grand temps que tout cela cesse ! Il est insupportable d’avoir quotidiennement à l’esprit qu’un collègue pourrait rester à terre face à l'inertie de nos dirigeants ! Que s'ils en avaient le réel courage et la volonté, ils pourraient apporter des réponses justes et concrètes afin de garantir une réelle sécurité dans tous les établissements pénitentiaires français !

FO PÉNITENTIAIRE RESTE ET RESTERA MOBILISÉ SUR LES QUESTIONS QUI DOIVENT GARANTIR L'INTÉGRITÉ PHYSIQUE DE TOUS NOS COLLÈGUES QUI ŒUVRENT AU QUOTIDIEN POUR LA SÉCURITÉ PUBLIQUE PÉNITENTIAIRE !

FO PÉNITENTIAIRE SAURA, UNE FOIS DE PLUS, PRENDRE

SES RESPONSABILITÉS S'IL LE FAUT !

Lire le communiqué

#Condésursarthe #Prisedotage

0 vue

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr