Chers collègues, dans son compte-rendu du CTAP, l'UFAP-UNSA JUSTICE vous MENT !


En effet, sur le point à l'ordre du jour concernant la mise en place des ESP (Équipes de Sécurité Pénitentiaire), l'UFAP-UNSA Justice déclare s'être ABSTENU sur les 4 arrêtés proposés par l'administration, considérant notamment l'absence de moyens.

Premier mensonge de ce compte-rendu : l'UFAP-UNSA Justice s'est ABSTENU sur 3 des arrêtés et a voté CONTRE l'arrêté concernant les UH.

Ensuite, l'UFAP-UNSA Justice explique que FO Pénitentiaire a voté CONTRE un amendement proposant la création d'équipage PREJ dans les départements et collectivités d'outre-mer.

EN GROS, LA REPRISE DES EXTRACTIONS JUDICIAIRES.

Deuxième mensonge FO Pénitentiaire s'est ABSTENU et s'en est expliqué. Il faut d'ailleurs remonter au début de ce compte-rendu de l'UFAP-UNSA Justice pour comprendre la logique de ce vote par FO Pénitentiaire, l'irresponsabilité et la mauvaise foi de l'UFAP-UNSA Justice dans son vote et sa proposition d'amendement.

En effet un peu plus tôt dans la matinée, était soumis au vote, l'arrêté relatif aux reprises des extractions judiciaires sur le ressort des TGI de Paris, d'Évry et de Créteil.

L'UFAP UNSA JUSTICE A VOTÉ CONTRE EN RAISON DU MANQUE DE MOYENS…

CHERCHEZ L'ERREUR !!!!

L'UFAP-UNSA Justice vote CONTRE la reprise des extractions judiciaire en métropole en raison du manque de moyens, mais dans le même temps, demande la reprise de celle-ci dans les départements et territoires d'Outre-mer !

De deux choses l'une, soit l'UFAP-UNSA Justice considère que les départements et territoires d'Outre-mer ont davantage de moyens RH que la métropole (la bonne blague !!!), soit nous sommes dans un « coup de com » de ce syndicat démago, pour essayer d'envoyer un FAUX message à nos camarades d'Outre-mer, qui est : FO Pénitentiaire refuse que vous ayez les mêmes choses qu'en métropole et ainsi faire passer FO Pénitentiaire pour un « Syndicat de Facho ».

Soyons un peu sérieux, si FO Pénitentiaire s'est ABSTENU, à la fois sur la reprise des extractions judiciaires sur Paris et sur la mise en place dans les départements et territoires d'Outre-mer, c'est tout simplement parce qu'aujourd'hui nous n'en n'avons pas les moyens humains. Mais nous sommes convaincus qu'avec la mise en place des ELSP (Équipes Locales de Sécurité Pénitentiaire), les choses vont pouvoir progressivement s'améliorer.

Pour preuve, FO Pénitentiaire est la seule Organisation syndicale qui s'est battue pour la mise en place des ELAC, sur les territoires et départements d'Outre-mer et a obtenu la création et l'ouverture de postes à la CAP du mois de mai 2019.

L'histoire doit nous servir de leçon, ne faisons pas les mêmes erreurs avec la reprise des extractions judiciaires en Outre-mer que celles faites en métropole.

Mettre en place les ELSP (Équipes Locales de Sécurité Pénitentiaire) sur les départements et territoires d'Outre-mer est une priorité. Une fois cette première étape franchie, alors nous pourrons réclamer la reprise des extractions judiciaires.

NE METTONS PAS LA CHARRUE AVANT LES BŒUFS, C'EST LE RÔLE D'UN SYNDICAT RESPONSABLE QUE DE FAIRE LES CHOSES INTELLIGEMMENT, SANS METTRE LES AGENTS EN DANGER ! À BON ENTENDEUR…

Lire le communiqué


1,089 vues

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr