Prison de Fleury-Mérogis : Une vague d'agressivité inquiétante !


Depuis l’attentat commis sur deux des nôtres à Condé-sur-Sarthe, la tension reste palpable sur les différentes structures de notre établissement. De même, nous constatons que certains détenus semblent particulièrement inspirés par ces faits dans leurs gestes et propos.

Ainsi le lundi 25 mars vers 17h25, un détenu répertorié TIS a agressé violemment 3 agents du bâtiment D3.

En effet lors du retour promenade, suite à une suspicion, une fouille intégrale est ordonnée par le 1er surveillant. Lors des injonctions en salle de fouille, le détenu a refusé d’obtempérer. Puis s’est avancé vers le gradé en lui assenant plusieurs coups de poings au visage. De même dans son élan destructeur, il a également porté des coups de poings au niveau du visage des collègues venus en renforts .

La maîtrise fut délicate au regard de l’agressivité et de la détermination de ce forcené.

Bilan : 3 agents blessés et accompagnés aux urgences et fortement traumatisés !

Aujourd’hui vers 9h15, un détenu faisant l’objet d’une mutation de cellule programmée fonce délibérément sur le collègue à l’ouverture. Le détenu le saisi par le cou et lui porte gratuitement plusieurs coups de poings. Sous la violence des coups portés, il se retrouve au sol et s’ensuivit un déferlement de coups de pieds et de poings.

Bilan : Un collègue fortement choqué et présentant plusieurs hématomes sur tout le corps !

L’arrivée des collègues en renforts ont permis d’extirper le collègue de cette pluie de violence inouïe !

Le bureau local Force Ouvrière salut le professionnalisme et le sang-froid des agents lors de ces différentes interventions.

Le bureau local Force Ouvrière souhaite un prompt rétablissement aux collègues victimes de ces agressions qui gangrènent nos détentions.

Le bureau local Force Ouvrière accompagnera les agents dans leurs différentes démarches administratives et judiciaires.

Le bureau local Force Ouvrière souhaite une réponse et message ferme de la direction sur ces différentes exactions.

Plus les jours passent et plus la situation se détériore sur notre établissement pénitentiaire, notre organisation appelle à un sursaut pour récupérer les clefs de notre détention et endiguer

cette vague d’agressions.

Lire le communiqué

#FleuryMérogis

303 vues

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr