Prison de Val-de-Reuil : Nouvelle agression !


Aujourd’hui aux alentours de 11h45, un surveillant a été victime d’une lâche agression. En effet, lors de la distribution du repas à l’unité C1, un détenu sur un ton menaçant reproche au surveillant d’avoir rédigé un compte rendu d’incident à son encontre pour « menaces de mort ». Professionnel et rigoureux, le surveillant lui demande de réintégrer sa cellule.

Le détenu, au profil psychiatrique et suivi pour radicalisation, agresse violement le surveillant en lui assenant un violent coup de poing au visage.

VIOLENT COUP DE POING ET COUP DE CHAISE

Le second surveillant en binôme intervient rapidement en vain puisqu’il se fait à son tour agresser par le voyou muni d’une chaise.

DEUX ALARMES DÉCLENCHÉES – AUCUNE NE FONCTIONNE !

Ces longues minutes ont été horribles pour le personnel qui a fait face à un voyou déterminé. Le comble de cette énième agression, face à ces ‘Motorola Hors Service’, les surveillants ont vu les renforts arriver suite à l’alerte donner par l’auxiliaire d’unité !!!

QUELLE HONTE !!

Notre Organisation Syndicale a signalé à de nombreuses reprises les dysfonctionnements des moyens d’alertes (alarmes portatives et Motorola) tout en demandant une intervention rapide du responsable infra ou chef des détentions (mais très peu en détention) et son fidèle vizir bien installé au chaud dans son fauteuil. Aujourd’hui, nous constatons un nouveau dysfonctionnement.

Monsieur le Directeur, à l’heure où vous rencontrez les différentes équipes de roulement pour vous donnez « bonne conscience » sur vos projets qui n’ont ni queue ni tête, ne pensez-vous pas que la réparation des moyens d’alertes est une urgence absolue pour la sécurité de votre personnel ?

Pourquoi prioriser votre projet « respect » au détriment de notre sécurité ?

AUCUN APPAREIL ÉLECTRONIQUE NE FONCTIONNE

CORRECTEMENT DANS VOTRE ÉTABLISSEMENT !

Moyens d’alertes, téléphonie, caméras PCI, interphones, porte marron division 1, grille jaune division …, la liste est longue Monsieur le Directeur, aussi longue que votre entêtement à nous imposer vos projets qui n’apportent aucunes avancées au personnel !

Force Ouvrière souhaite un prompt rétablissement à nos collègues blessés dans leur chair et se tient à leur disposition pour les démarches administratives.

Force Ouvrière exige un renouvellement total des moyens d’alertes ! UNE URGENCE…

Force Ouvrière exige une sanction exemplaire suivie d’un transfert pour ce détenu qui n’a pas le profil adéquat à notre établissement.

Lire le communiqué

#ValdeReuil #Agression

210 vues

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr