Prison de Fleury-Mérogis : TOUT FEU TOUTE FLAMME A LA MAF !


La série continue sur la maison d’arrêt des femmes et les personnels semblent de plus en plus démunis face à la violence des détenues. Notre direction montre son impuissance à juguler cette flambée de violence qui sape de plus en plus le moral des troupes.

En effet l’absence de réponse dissuasive en dépit de manque de place suffisante au quartier disciplinaire de la MAF et les difficultés liées aux transferts des détenues mettent en évidence une gestion scabreuse et à la petite semaine !!

Le bureau local Force Ouvrière dénonce une nouvelle fois la prise en otage de l’autorité des personnels dans la gestion actuelle des incidents qui discrédite le personnel. De même le message envoyé à la population ne convient pas à notre organisation professionnelle.

Le bureau local Force Ouvrière dénonce le braquet de l’insuffisance utilisé en réponse à l’agressivité des détenues sur le personnel tous corps et grades confondus.

Ainsi le dimanche 24 février 2019 vers 13h50, les personnels ont dû faire preuve de maîtrise et de sang froid face à l’agression d’une détenue enceinte et faisant l’objet d’une ouverture renforcée.

En effet, au moment de la réintégration de la détenue suite à son refus de se rendre en promenade au QA, celle -ci a délibérément agressé un de nos collègues en lui donnant un coup de pied avant de lui assener un coup de tête au niveau de l’œil droit.

L’intervention des collègues a permis la maîtrise de l’agresseuse et son placement au QD. Peu de temps après, elle mettra le feu en cellule à l’aide de son matelas. Une nouvelle fois, les collègues ont dû intervenir équipé avec l’appui des ELAC.

La fin de journée a été difficile pour les collègues avec cette nouvelle agression gratuite et sa prise en charge aux urgences. La collègue est particulièrement choquée et présente un hématome à l’œil.

Quant à la détenue son insouciance et son agressivité envers les bleus ont nécessité une extraction médicale aux urgences et mis en danger le personnel.

Le bureau local Force Ouvrière salut le professionnalisme de l’ensemble des personnels de la MAF qui travaille dans des conditions dégradées et indignes.

Le bureau local Force Ouvrière alerte le Directeur Interrégional sur les carences pointées du doigt et les difficultés des personnels dans la gestion au quotidien.

Lire le communiqué


217 vues

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr