Prison de Reims : Mépris et manque de considération


Le personnel de surveillance sait s'adapter, être à l'écoute, partager avec sa hiérarchie, mais au bout d'un moment, il faut, pour le bon fonctionnement d'une détention, investir les lieux, communiquer de manière pragmatique et écouter ses personnels !

Madame la Chef de Détention, notre couleur de polo n'est pas la même, mais ne fait pas de nous des ignares sans cervelle, incapables de faire des propositions ou d'avoir un discernement objectif.

Vous faites preuve de condescendance à l'égard d'une grande partie du Corps d'Encadrement et d'Application, sauf que, Madame la Chef de Détention, sans nous, votre statut et votre rôle au sein de l'établissement perd tout son sens. Pour résumer, sans nous, vous allez vite vous sentir seule et démunie en détention, car sans nous, impossible de faire fonctionner la prison.

Nous tenons également à vous rappeler que le respect et l'autorité d'un supérieur ne s'achète pas par coups de Demandes d'Explications, mais bien par une collaboration optimale et pragmatique des différents niveaux de la hiérarchie.

Pour le bien commun et dans l'intérêt général de notre structure, nous attendons des changements pour qu'enfin, nous puissions travailler dans le même sens.

Force Ouvrière attend des changements et n'aspire pas à voir perdurer

une situation de management contre-productive !

Lire le communiqué

#Reims

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr