Villepinte : Big Brother au PREJ ! Sommes-nous considérés comme des DETENUS ?


Rien ne va plus au PREJ de Villepinte, la répression est devenue monnaie courante avec la responsable du PREJ…

Depuis quand se permettons d’utiliser la vidéo surveillance destinée à sécuriser le site du ministère de la Justice dans le but de fliquer les agents, leurs pointages ou leurs activités au sein de la base PREJ ???

Les Droits Constitutionnels des agents : on en parle ? La CNIL, qu’en pense t’elle ?

Sommes-nous considérés comme des DETENUS pour se voir épier de tous nos faits et gestes sur notre lieu de travail ??? L’exploitation de ces vidéos n’est-elle pas régie par des textes ?

Et bien Madame, voici quelques références : Arrêté du 13 mai 2013 portant autorisation unique de mise en œuvre des traitements de données à caractère personnel relatif à la vidéo protection au sein des locaux et des établissements de l'administration pénitentiaire, et le rapport de la CNIL RU31… «

Ces traitements ne peuvent pas être utilisés aux fins de contrôler les horaires ou les activités des personnels employés sur ces sites. »

Il malheureux, vous en conviendrez, que ce système qui a vocation à garantir la sécurité des biens du ministère de la justice devienne pour vous un outil de gestion ou plus précisément de pression sur vos personnels ! Pire encore, lorsque que vous parcourez les enregistrements sans motif valable et en présence de personnes non accréditées…

Où se trouve le cahier de consultation des archives vidéo qui doit être consultable pour éviter les abus justement !

Déjà que de priver, en représailles, les agents d’un moment de convivialité autour d’un barbecue peut paraitre bien puéril pour se faire respecter … là vous portez atteinte aux droits des personnels et Force Ouvrière ne le permettra pas.

Ne pensez pas Mme que parce que vous êtes sur une petite structure éloignée des gros établissements vous pouvez tout faire, Force ouvrière sera toujours là pour nos collègues ne vous en déplaise !!!

Nous pensons que vos agents sont déjà suffisamment disponibles au service et prêts à rendre service à leur administration pour qu’ils ne soient pas traités avec si peu de reconnaissance et d’égard.

Vos agents vous doivent l’obéissance, le respect, lui, se gagne par la confiance et l’estime qu’ils ont de leur supérieur…

Ne serait-il pas plus utile de se concentrer sur les vrais problèmes du PREJ ?

Pour rappel, dans votre PREJ, des agents subissent des missions de 28h00 d’affilées sans qu’on leur propose d’être logés à l’hôtel. Cette mission est peut-être tombée à la dernière minute mais la sécurité des agents doit rester votre priorité.

La moindre des choses aurait été de se soucier personnellement de l’état de vos agents…

Que devient notre charte des temps et notre doctrine d’emploi ! Les auriez-vous oubliés !?

Lire le communiqué

#PREJ #Villepinte

567 vues

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr