Prison d'Argentan : Quand le sous-vizir se prend pour le calife à la place du calife ...


Il était une fois un homme qui ne pouvait être dans sa longue carrière d'ancien donneur de leçons, que sous-vizir. Cependant, il se voyait déjà calife à la place du calife. Mais il n'en avait pas l'étoffe. Il n'affrontait jamais les petits malfrats de son royaume préférant les hautes sphères des réunionites. Rencontrer et considérer ses sujets…. Nous ne sommes pas du même monde. A peine connaissait'il leur nom ! Comment essayait il d'imposer un semblant autorité en l'absence du grand chef me direz vous ? Simple, il s'en prenait à ses sous lieutenant qui était très apprécié des sujets….peut être un peu trop. La leçon de cette histoire est claire, mieux valait il être un sous lieutenant apprécié de ses sujets, aussi sympathique soit'il plutôt qu'un sous vizir imbu de sa personne et sans les épaules pour tenir le royaume. Lire le communiqué


216 vues

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr