Prison de Rennes-Vezin : Quand la religion prend le pas sur l'Administration


Monsieur le Directeur, force est de constater que malgré plusieurs remontées d’informations de votre personnel, à ce jour, les audiences cultes se font toujours en cellule au QI et de surcroît, très souvent en fin de journée. Ces modalités d’application du culte engendrent plusieurs difficultés :

- Aucun contrôle ne peut être effectué sur ce qui se trouve dans les sacs qui sont transportés par l’aumônier lorsqu'il se rend au QI.

- Nous sommes dans l'obligation de laisser la porte de la cellule ouverte quand l'intervenant est à l’intérieur, ce qui pose un réel problème de gestion des mouvements au QI.

Je me permets de vous rappeler l'article R, 57-9-6 al, 2 du code de procédure pénale qui stipule que les entretiens avec les aumôniers « ont lieu en dehors de la présence d'un surveillant, SOIT dans un parloir, SOIT dans un local prévu à cet effet, SOIT dans la cellule de la personne détenue et, si elle se trouve au quartier disciplinaire, dans un local déterminé par le chef d'établissement.

De plus, la note de la DAP du 16 juillet 2014, relative à la politique du culte en détention, précise que les aumôniers sont responsables du contenu des publications qu'ils sont susceptibles de remettre aux personnes détenues, et qu'il appartient au chef d’établissement de vérifier le contenu des publications envoyées ou déposées à l'attention des personnes détenues.

Or, jusqu’à preuve du contraire, nous ne pouvons rien contrôler de ce qui est transmis à la population pénale.

FO exige la mise en place de créneaux horaires fixes pour les aumôniers venant en détention voir les détenus (de 08h00 à 17h00 par exemple)

FO demande que les audiences du culte QI aient lieu dans les locaux prévus à cet effet et non en cellule.

FO demande que les livres ne soient plus donnés directement à la population pénale du QI mais qu'ils soient déposés dans le bureau des surveillants afin que nous puissions effectuer un contrôle.

Au vu des profils dont nous avons la charge au QI, il est grand temps de remettre un peu d'ordre !

C'est l'administration pénitentiaire qui doit gérer la vie à l’intérieur de nos détentions et en aucun cas les intervenants extérieurs, comme c'est le cas actuellement…….

Lire le communiqué

#RennesVezin

223 vues

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr