Prison de Maubeuge : Des vies sont en jeu !


Depuis des mois le Centre Pénitentiaire de Maubeuge connait de grosses difficultés de fonctionnement. L’établissement est en pleine asphyxie, tant en terme de ressources humaines que de gestion détention, et ce sont les personnels de coursive qui en paient le prix fort.

En effet, les investigations judiciaires qui persistent depuis deux semaines agitent bien davantage des esprits déjà bien tourmentés. Encore une fois il ne nous appartient pas de les commenter mais il est de notre responsabilité d’alerter nos dirigeants quant au malaise qui règne. La situation met en péril d’une part les conditions de travail des Personnels et la bonne continuité du service public pénitentiaire d’autre part.

Au 1er juillet 2018, une vingtaine de surveillants seront manquants, pour des raisons diverses, à l’effectif présent. Pour permettre à l’établissement de fonctionner à peu près correctement, le service des agents devra procéder à une planification illégale qui ne respectera pas les garanties minimales.

Des rythmes de travail de plus 6 jours, un service de nuit dégradé systématiquement, des longues journées qui s’accumulent, des périodes de vacances annulées, des postes découverts… Voilà les paroles du Tube de l’été Made in Maubeuge !

Depuis mars 2017 le Syndicat Local Pénitentiaire FO du CP Maubeuge n’a eu de cesse de dénoncer l’incurie que subissent les agents de cette structure. « Incurie » de leur administration mais surtout de leur chef d’établissement qui reste encore et toujours passif, insensible et méprisant envers celles et ceux qu’il est censé épauler, écouter et diriger.

Entre une absence complète sur l’organisation du travail et de la détention c’est surtout son inhumanité qui transpire de son comportement ! Ce patron brille encore par son attitude qui défait les bonnes volontés.

Les agents sont à bout de leurs conditions de travail mais surtout de l’ignorance dont ils sont victimes. Pas de bonjour le matin, pas de formule de politesse, pas de briefing, pas de félicitations, pas de marque de compassion… Mais par contre quand il s’agit de brimer ou de sanctionner, là tout va bien !

Depuis des mois la quasi-totalité de nos interlocuteurs sont d’accord avec le constat tiré par FORCE OUVRIÈRE ! L’un des plus gros problèmes de cet établissement est bel et bien la gestion menée par son directeur. Depuis des mois tous les personnels du CP Maubeuge, de tous corps et grades confondus, assistent impuissant à la désintégration de leur outil de travail et ce n’est plus acceptable !

L’UISP-FO des Hauts-de-France exige la mise en place d’un plan d’urgence et un apport d’effectif sans délai !

L’UISP-FO des Hauts-de-France exige qu’une enquête administrative soit menée à l’encontre du chef d’établissement et qu’il soit relevé de ses fonctions.

L’UISP-FO des Hauts-de-France, au vu du contexte particulièrement anxiogène, envisage d’entamer des démarches auprès du CHSCTD du Nord. L’intégrité physique et mentale des agents étant mise à mal par des carences RH et par de mauvais comportements hiérarchiques, tous les éléments seraient donc réunis pour que le CHSCTD se saisisse de ce dossier brulant ! Les Risques-Psycho-Sociaux ça vous parle ?

L’UISP-FO des Hauts-de-France apporte une nouvelle fois tout son soutien aux agents de cet établissement et continuera de les accompagner !

Lire le communiqué

#Maubeuge

145 vues

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr