UISP-FO Hauts-de-France : Soutien à Christophe, les détracteurs identifiés !


Les esprits sont parfois vils et encensés de méchanceté, surtout quand ils sont guidés par une envie de propagande électoraliste. Prêts à tout pour nuire à autrui et pour faire parler d’eux, certains représentants de l’UFAP Unsa-Justice de la DISP des Hauts-de-France, se sont illustrés récemment par leur prompt intérêt à colporter des mensonges et autres insanités à l’encontre d’un des militants de FO Pénitentiaire. Il ne faut jamais vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué !

C’est l’amer constat que l’UISP-FO des Hauts-de-France peut tirer suite aux évènements judiciaires que connait actuellement le Centre Pénitentiaire de Maubeuge. Une enquête est en cours et nous nous refuserons à tous commentaires le temps de l’instruction.

En effet, notre ami et camarade Christophe, secrétaire local du SLP-FO CP Maubeuge a été mis en garde à vue pour les besoins de l’enquête. L’honnêteté et le professionnalisme de Christophe ont très vite été mis en exergue par les enquêteurs. Après plus de 26 heures de geôle et d’audition, il en a été conclu qu’aucune charge ne pouvait être retenue contre Christophe puisque irréprochable en tout point.

Evidemment très traumatisé par la situation, Christophe a tout simplement été victime d’une erreur d’appréciation des enquêteurs ! C’est en tout cas notre constat, qui est également partagé par la DISP des Hauts -de-France.

Acteurs du Ministère de la Justice et du monde carcéral, nous devrions tous connaitre la notion de « présomption d’innocence » ! Ce n’est effectivement pas le cas de l’UFAP Unsa-Justice qui au-delà de médiatiser « l’affaire » de manière honteuse, a répandu l’idée que Christophe allait être déféré devant le juge d’instruction et que les éléments à charge le conduiraient en détention. Inventant même que les instances nationales de FO Pénitentiaire l’avaient lâché ! Méthode de propagande ou tout simplement signe d’inintelligence manifeste ?

Alors que Christophe apprenait sa levée de GAV mardi 05 juin vers 10h, le secrétaire local UFAP Unsa-Justice était présent au CP Maubeuge pour répandre des mensonges et autres propos calomnieux. Il se prétend représentant syndical mais il agit comme un voyou !

Coup de « com » bien orienté puisque ce discours préconçu était destiné aux adhérents de FO Pénitentiaire, qui, ne doutant absolument pas de l’honnêteté de leur représentant, l’en ont avertis expressément. Tous sont unanimes, ils condamnent cette campagne calomnieuse et nous apporteront leurs témoignages au besoin. Effectivement les masques tombent…

Il s’agissait là de nuire à l’homme, au syndicaliste qu’il est, mais également à l’organisation syndicale qu’il représente. Ces faits feront l’objet d’une étude de dépôts de plaintes que ce soit à titre personnel tout autant que syndical. Nous y dénoncerons le comportement du représentant local de l’UFAP Unsa-Justice du CP Maubeuge mais aussi l’organisation pour laquelle il milite qui a répandu la « pseudo » incarcération de Christophe jusqu’aux CP Beauvais et Liancourt.

L’UISP-FO des Hauts-de-France réitère son indéfectible soutien à Christophe et restera à ses côtés pour l’épauler dans les moments douloureux qu’il vit et dont il souhaite obtenir réparation.

L’UISP-FO des Hauts-de-France rappelle que la présomption d’innocence doit parfaitement être respectée car il ne serait pas impossible que certaines mises en causes émanent de dénonciations calomnieuses de personnes détenues.

L’UISP-FO des Hauts-de-France espère que les détracteurs de notre ami Christophe sont parfaitement irréprochables !

Nous sommes Christophe

Lire le communiqué

#UISPFOHautsdefrance

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr