Prison d'Ajaccio : Carences et Décadences à la maison d'arrêt


Le syndicat local force ouvrière a prévenu, à plusieurs reprises, le directeur interrégional de Marseille et le Chef d’établissement de la Maison d’Arrêt que les dysfonctionnements doivent cesser car les personnels en sont las et ne sont plus loin du burn-out.

Force ouvrière dénonce :

-La sécurité incendie dénoncée depuis 2013, suite aux deux passages de la sous-commission départementale pour la sécurité contre les risques d’incendie et de panique dans les établissements recevant du public (deux passages, 2013 et 2015, et deux sentences identiques, échelle de 4 sur 4 pour la dangerosité) : pas grand-chose n’a évolué et nous en sommes en 2018 !!!!!

Force ouvrière constate qu’aucune avancée réel n’a été effectué à ce jour !!!!

Chacun prendra ses responsabilités en cas de drame.

Force ouvrière dénonce :

-un établissement qui se dégrade de plus en plus pour lequel l'Administration pénitentiaire n’assure pas la Sécurité de ses Personnels et des Personnes détenues dont elle a la responsabilité !!!!

Le peu de travaux débutés sont effectués grossièrement et non finalisés, et, ils ne permettent pas d’empêcher le délabrement de l’établissement.

Force ouvrière constate :

Tant d’agitation pour pas grand chose, et au final, aucune amélioration des conditions de travail et de vie !!!!

Force ouvrière dénonce :

-Le service des agents de détention est inéquitable, cela perdure encore et encore, et touche directement la vie familiale des personnels !!!!

Les heures et astreintes effectuées des personnels ne sont pas toutes comptabilisées !!!! Force ouvrière constate que le chef d’établissement ne répond que sporadiquement à toutes nos interrogations et préoccupations !!!! Force ouvrière n’accepte plus les beaux discours ni l’abandon de cet établissement par ses autorités de Tutelle et exige des actes rapides.

Force ouvrière prendra toutes ses responsabilités si rien ne change !!!!

A contrario, Force ouvrière constate la réactivité de l’Administration Pénitentiaire à sanctionner ses personnels par des retenues sur salaire, suite à la mobilisation de janvier dernier en soutien à nos deux collègues poignardés du CP BORGO par un détenu suivi pour radicalisation !!!!

Lire le communiqué

#Ajaccio

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr