Fleury-Merogis : Bâtiment D5, incidents en cascade !


Ce lundi 14 mai 2018, durant tout le service du matin, nos collègues de la tripale D5 ont dû faire face à une cascade d’incidents qui a mis à rude épreuve leurs nerfs , leur professionnalisme et leur grande solidarité !

L’alarme n’a pas cessé de résonner dans les couloirs de la tripale, tel un refrain au parfum de déjà vu !

• A 8h30, afin de noircir le tableau des statistiques de la matinée, plusieurs détenus se prennent la tête entre eux et se portent des coups à la formation professionnelle. La présence d’une dizaine de détenus seuls avec un formateur a rendu l’intervention particulièrement difficile au regard de l’isolement de cet atelier.

Force Ouvrière pointe du doigt l’absence de surveillant affecté à ce secteur, couplé à une visibilité quasi-nulle pour le surveillant périphérique.

• A 9h40, suite à une bagarre en cours de promenade, quatre mises en prévention sont décidées au vu des violences exercées.

• A 12h 05, lors de la distribution du repas, un surveillant a été la cible d’une projection d’un bol en verre. Fort heureusement, il a pu se protéger en mettant son bras en opposition. Par ailleurs, il n’a pas cessé d’invectiver l’agent par des insultes et des menaces.

La mise en prévention a été nécessaire pour mettre fin à l’incident et ramener l’ordre en détention.

Mais c’était sans compter sur la détermination de nos chers pensionnaires du bâtiment D5 qui avaient pour seul leitmotiv : mesurer le baromètre de sang -froid de nos collègues !

• Ainsi , lors de la distribution du repas, un détenu tente de sortir de sa cellule en raison d’une mésentente avec son co-détenu : résultante d’une surpopulation carcérale alarmante dans la gestion au quotidien. Il aurait fallu toute la maîtrise et le sang-froid de l’agent pour parvenir à circonscrire cet incident.

• Pour clôturer cette matinée enflammée vers 12h45, deux « apprentis pyromanes » sous influence d’un manque de tabac, mettent le feu volontairement à leur cellule. La rapidité d’intervention des collègues ont permis d’éviter le pire !!!

Au total, deux bagarres, 5 mises en prévention, un incendie et deux tentatives d’agression !

Lire le communiqué.

#FleuryMérogis #agression

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr