Prison de Fleury-Mérogis : Coup de folie !


Plus les jours passent, et plus la situation est tendue sur les différentes tripales de la maison d’arrêt de Fleury-Mérogis. Le bâtiment D1 n’est pas en reste, loin de là…

En effet ce matin du 14 mai 2018, un détenu affecté au 4e Droite appelle le rond point par l’interphone pour lui signifier son intention de porter atteinte à son intégrité physique. Aussitôt, le collègue responsable de l’aile se rend au niveau de la cellule. Après avoir effectué les mesures de sécurité nécessaires, il décide d’ouvrir la porte.

Dés l’ouverture, le détenu sort instantanément et refuse de réintégrer sans évoquer le motif, en dépit des injonctions de l’agent. Soudainement ce détenu connu pour son profil psychologique assène un violent coup de poing au visage.

N’écoutant que sa « folie destructrice », il l’attrapa par le cou afin de l’étrangler !

Le collègue s’est défendu et a réussi, tant bien que mal, à l’amener au sol. L’arrivée des collègues en renfort a permis de maîtriser le « psychotique » dans son excitation extrême. Notre collègue Clotaire a été pris en charge et conduit aux urgences pour les premiers soins.

Force Ouvrière dénonce une nouvelle fois, la gestion des détenus au profil psychologique, de plus en plus nombreux sur l’ensemble de la maison d’arrêt de Fleury-Mérogis.

Nous attendons le recensement effectif de ces détenus et les mesures adéquates dans leur gestion.

Force Ouvrière souhaite un prompt rétablissement à l’agent et l’accompagnera dans toutes ses démarches administratives et judiciaires.

Force Ouvrière rappelle à tous les fonctionnaires victimes de violences sous toutes ses formes dans l’exercice de leur fonction, de ne pas hésiter à porter plainte.

Encore une fois, notre organisation souligne la réactivité et le professionnalisme de l’ensemble des agents qui œuvrent au quotidien dans des conditions de plus en plus difficiles.

Notre organisation ne se contentera pas de faire des camemberts, des graphiques ou des courbes pour mesurer l’étendue de la dégradation de nos détentions.

Ce constat amer nous appelle tous a prendre nos responsabilités face à l’urgence du terrain !!!

Lire le communiqué

#Agression #FleuryMérogis

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr