Prison de Carcassonne : Prison surpeuplée, agressions assurées


Le cocktail est détonnant mais pourtant la recette est simple. Il suffit de multiplier par deux la capacité d'une petite structure comme celle de la MA CARCASSONNE pour que des incidents arrivent.

En effet, hier notre camarade gradé a subit la violence de deux voyous qui tentaient de s'en prendre a un troisième lors de la sortie parloir.

En tentant de séparer nos « gentils » pensionnaires notre collègue a reçu plusieurs coups volontaires au visage ainsi que plusieurs coups de pieds, pour finir sa journée aux urgences !!!

Les parloirs, point stratégique de notre établissement, souffrent cependant d'un manque de personnel pour fonctionner correctement. Que se serait il passé si cette agression avait eu lieu un samedi ? Lorsque que la structure tourne en effectif réduit !!!!

Cependant cette agression n'est qu'une suite logique de ce qu'il se passe en ce moment sur notre établissement.

Toujours plus de détenus, pour toujours moins de place !!!

En effet, le chantier école visant à mettre les douches en cellule ayant repris, cela a entraîné la fermeture de cellules pour travaux.

Malgré cela la DIR a refusé un désencombrement. Donc capacité réduite = matelas au sol, parloirs surchargés, bagarres en cours de promenade ainsi que dans les douches.

Tout cela sans compter une multitude de mesures de séparations de voyous sur un seul et même bâtiment , ainsi que des agents fatigués et maintenant fracassés !!!

Monsieur le directeur Inter-régionale il va falloir prendre des décisions radicales avant que les chaudes journées d'été arrivent.

Le syndicat local Force Ouvrière de la MA CARCASSONNE apporte tout son soutien a notre camarade victime de cette agression gratuite.

Le syndicat local Force Ouvrière de la MA CARCASSONNE demande des sanctions lourdes pour les deux agresseurs a savoir, dans un premier temps la suspension des permis de visite ainsi que des peines maximales en matière disciplinaire. Dans un deuxième temps, au vue de la configuration de notre structure ( cellule QD a proximité des parloirs entraînant le passage des détenus devant cette dernière ) le transfert rapide des deux casseurs de surveillant.

Le syndicat local Force Ouvrière de la MA CARCASSONNE demande que la DIR active les transferts des détenus qui attendent leurs affectations en CD depuis trop longtemps.

La France pénitentiaire va mal , et même au royaume du petit prince, des agressions violentes viennent nous rappeler que des rangers et des gilets ne nous sauverons pas !!!!

NOUS N ACCEPTERONS PAS CES AGRESSIONS SUR NOTRE ETABLISSEMENT ET NOUS INVITONS L'ENSEMBLE DES PERSONNELS A VENIR MANIFESTER LEUR MECONTENTEMENT DEVANT LES PORTES MERCREDI 09 MAI 2018 A COMPTER DE 06H45

Lire le communiqué

#Carcassonne #Agressions

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr