Prison de Neuvic : Un détenu attaque 3 surveillants...avec une barre de fer !


MARDI 01 MAI , à 16 h30 , un PPSMJ qui c'était fait remarquer déjà pour ses exactions du lundi 30 avril qui l'avait conduit au quartier disciplinaire à récidiver . l'individu a menacé les 3 agents en poste dans un premier temps, avant de les attaquer avec une barre de fer venant des grilles de protection des cours de promenade du quartier disciplinaire, d'où il venait de se dégourdir les jambes !

L'individu de 2 mètres pour 120 kilos voulait "tuer" du surveillant , nos trois collègues ont profité d'une diversion d'un autre agent qui, lui se trouvait derrière une grille , pour s'enfermer dans une salle et attendre la fin de l'orage !

Mais leur calvaire n'était pas terminé , car le détenu est venu se ruer sur la porte de la salle dans laquelle ils se trouvaient !

Devant ce qu'on pourrait qualifier de prise d'otage , la direction demanda aux agents de s'équiper en tenue d'intervention pour aller à l'affrontement, tenter de maitriser l'énergumène , en précisant qu'il y aurait des sanctions pour les agents qui refuseraient! Les agents plus lucides demandaient , s' il ne serait pas plus judicieux de faire intervenir les forces de l'ordre présentes sur l'établissement ( Opération drogue) équipées d'un "taser" !

Impossible !!! Refus catégorique des forces de l'ordre et de la direction ! les personnels demandent alors l'intervention des ERIS spécialisés pour des situations extrêmes !

Chose faite! Le détenu sera transféré dans la foulée ! Ouf !

Nos trois collègues ont donc pu être "libérés" , mais, ayant échappé au pire, la porte de la salle où ils étaient retranchés n'était pas fermée à clé n'ayant pas celle ci sur leur trousseau pour des raisons de sécurité ! Ils n'ont trouvé leur salut qu'en maintenant la poignée bloquée !

Et maintenant !

Alors que ce détenu était un "agneau" aux yeux de certains , nous vous laissons imaginer l'état psychologique de nos trois collègues !

Un grand merci aux agents qui auront gardé leur sang froid dans cette situation ! Nous leur souhaitons un prompt rétablissement et qu'ils n'oublient pas de déposer plainte !

Merci aux autres qui ont fait preuve de lucidité en demandant la venue des ERIS !

Conclusion :

Nous avons évité un drame mardi 1er mai 2018 sur le CD de NEUVIC !

Voila où nous conduit l'inconscience de nos décideurs qui refusent de doter les membres de l'encadrement d' un pistolet à impulsion électrique comme les gendarmes et la police !

Voilà ou l'on nous conduit, alors que les personnels demandent la construction d'établissements pour les détenus dangereux !

Comme réponse à cette violence nous allons avoir sur le Quartier Disciplinaire des "passes menottes" sur les grilles des cellules ! Alléluia ...les surveillants sont désormais sauvés ! le mouvement des personnels de janvier n'aura donc servi à rien, car dans notre administration, seuls les ronds de cuirs et une poignée de syndicalistes à la solde du gouvernement décident pour les 25000 personnels du terrain, qui en prennent plein la gueule et que l'on sanctionne, s'ils manifestent pour leur condition de travail !

Lire le communiqué

#Neuvic

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr