Prison de Orléans-Saran : La Diva, " Je pense mais je ne suis pas "


LE SYNDICAT LOCAL FORCE OUVRIÈRE, avait fait un communiqué intitulé «Non assistance à surveillant en danger» en date du 30 mars 2018.

En effet, suite à cette intervention, notre collègue s'est retrouvé en arrêt. Voulant rester professionnel envers son institution, celui-ci n'a pas souhaité prolongé son arrêt. Il s'est alors vu convoqué par la Directrice de Détention dès son retour.

L'entretien se résumera en quelques mots, à savoir « c'est de votre faute s'il y a eu intervention, avez-vous l'habitude de mettre vos doigts dans des orifices? »

Rappelons que la personne détenue a eu comme sanction disciplinaire 16 jours avec sursis , 2 jours de mise en prévention et a été relaxée pour violences à l'encontre du collègue.

HONTE A VOUS !!!

A l'heure où les parloirs sont des passoires dans nos établissements pénitentiaires, quand un agent fait son travail dans les règles, certains cherchent toujours par tous les moyens et à travers du mépris à remettre en question le travail fourni.

Bienvenue au CPOS, où nous ne pouvons que regretter une fois de plus cette politique pénitentiaire. Ce management que la direction met en application au sein de l'établissement et surtout vous Madame LA DIVA en tant que Directrice de détention fraîchement arrivée.

Sachez Madame LA DIVA, que le personnel recherche une DIRECTRICE qui :

• Sache soutenir, prendre les bonnes décisions et aussi écouter ses agents, tous corps et grades confondus.

• Soit capable d'établir une communication saine avec son personnel soumis à son autorité en termes de difficultés rencontrées en tout point.

• Ne se contentera pas d'apposer son éternelle litanie (c'est la faute des agents) et ne soumettra personne à ses caprices de DIVA en faisant la sourde oreille.

• Appréhende mieux sa mission, afin d'acquérir une forme d'expérience au contact de son personnel qu'elle doit respecter.

Vous traitez votre personnel de façon indigne sans écouter leurs dires, leurs cris de souffrances au travail. Madame La DIVA, il y a une différence entre entendre et écouter car si vous écoutiez, vous comprendriez que votre partition est fausse!

Le personnel placé sous votre autorité sombre de jour en jour, mais il semblerait que vous preniez un malin plaisir à les «enfoncer» encore un peu plus ce qui est intolérable, inadmissible. Si vous ne comptez pas changer de politique, vous n'avez rien à faire dans ce milieu et risquez de faire face à de grosses déconvenues qui pourraient exposer vos agents.

LE SYNDICAT LOCAL FORCE OUVRIÈRE vous signale qu'il n'y a pas de place pour «La Novice Attitude» dont vous faites preuve Madame LA DIVA!!!!

Lire le communiqué

#OrléansSaran

336 vues

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr