Prison de Liancourt : Mettre les pieds dans l'plat


Depuis la mise en place de la distribution du repas a la louche, nous sommes forcés de constater que les délais pour effectuer le repas ne cessent d’augmenter. A tel point que les agents peinent a finir a l’heure…

Ceci n’est guère étonnant quand on sait que les détenus doivent faire des va-et-vient de leur cellule à l’office notamment sur le bâtiment B. Pas de miracle à l’arrivée : c’est la course pour être sûr de terminer a temps .

Le problème n’est pourtant pas dur à comprendre… Il suffit d’observer ce qu'il se passe sur le bâitiment A, où la distribution à la louche, porte par porte et surtout avec un chariot mobile et adapté, fonctionne…

Pourquoi ne pas avoir doté tous les bâtiments des mêmes chariots ?

Si l’idée était d’anticiper le passage du baitiment B en mode respect, dommage ! Plus le temps passe, plus cette possibilité semble s’éloigner…

Aujourd’hui, ce sont encore les mêmes qui pâtissent de ce manque de constance et de ligne de conduite claire : LES AGENTS !

Le Syndicat Local FORCE OUVRIÈRE demande que les chariots actuels soient remplacés par des chariots permettant de nouveau au personnel de faire la distribution du repas sans que les détenus aient a sortir de leur cellule.

Pour en remettre une louche, certains détenus, classés mais ne travaillant pas , n’ont leur repas qu’à 14h00, contrairement à ce qu'il était presvu à l’origine.

Merci pour les prises de tête, qui pourraient être évitées s'il y avait une meilleure organisation.

Lire le communiqué

#Liancourt

72 vues