UISP-FO DIJON : DÉCLATRATION LIMINAIRE AU CTI DU 30 MARS 2018


Monsieur le Président du CTI, Monsieur le Directeur Interrégional,

En ce début d'année 2018, les personnels pénitentiaires ont mené un mouvement national d'une ampleur exceptionnelle. Ce cri de colère faisait suite aux violentes agressions et tentatives d’assassinat commises sur les personnels dès le mois de janvier.

Cette mobilisation a été remarquable dans la durée et dans la dureté, sur l'ensemble des établissements, et notamment sur les structures de la direction interrégionale de DIJON.

Au bout du bout, les personnels ont été vendus par leur ministre de tutelle et par une organisation syndicale, pour une signature sur un relevé de conclusions minimaliste. Aujourd'hui, les personnels se sentent toujours délaissés.

Depuis des décennies, et pour une fois, l'opinion publique était derrière les personnels. Les personnels réclamaient leur dû, une vraie réforme portant sur leur sécurité et une revalorisation du statut et des salaires par le biais de la catégorie B.

Aujourd'hui, il est inadmissible de s'acharner sur ces personnels par des retenues comptables de 1/30ème, pour certains agents de plusieurs jours, des exclusions temporaires ou fermes, et/ou des menaces de radiation des cadres pour abandon de poste, alors que certains des collègues visés étaient en position de congé de maladie ordinaire.

Aujourd'hui, Monsieur le Directeur Interrégional, l'UISP-FO vous demande, par cette déclaration liminaire, l'annulation pure et simple des mesures comptables ; l'annulation des exclusions fermes ou temporaires décidées sauvagement après la mobilisation, l'annulation pour tous les agents, en position de CMO ou non.

Aujourd'hui, le premier CTI de l'année se tiendra, mais les membres de l'organisation syndicale FORCE OUVRIERE ne siégeront pas. Les débats porteront sur l'enveloppe des ACT, et la répartition de milliers, voire de dizaines de milliers d'euros.

Mais demain ?! Demain, des personnels pénitentiaires ne pourront pas payer leur loyer, ou bien rencontreront des difficultés financières graves, à cause de la vengeance de l'administration.

L'UISPFO est outrée et vous redemande l’annulation des mesures de rétorsion iniques visant des personnels ayant simplement exprimé leur désarroi face à des conditions de travail inacceptables.

Lire le communiqué.

#UISPFOCentreEstDijon #sanctionsfinancières #Déclarationliminaire

73 vues

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr