Prison de Villepinte : Ma prison va craquer !!!


Le taux d’occupation de la maison d’arrêt frôle dangereusement les 200%, bis répétita... Aujourd’hui, nous avons un effectif de 1096 détenus et en parallèle les effectifs de surveillants ne cessent de diminuer…

Trop d’agents sont à bout de souffle physiquement et moralement !

Nos collègues préfèrent, et on les comprend, partir dans une autre administration, voir même en territorial, plutôt que de risquer leurs vies en travaillant en insécurité, pour un salaire de misère, dans une détention pleine à craquer…

Ce n’est pas sans compter sur la grande compassion, à notre tragique sort, qu’a notre administration centrale en sanctionnant sans pitié de 1/30 ème les pauvres bougres que nous sommes, pour avoir relevé la tête lors du dernier mouvement social du mois de janvier 2018. Le malheur étant que nous avons été vendu pour une pauvre paire de grôles et de mitaines par le grand négociateur de la soit disant première organisation syndicale…

Suite à notre mouvement du 13 avril 2017, notre effectif avait baissé faisant croire à un miracle, mais tout ceci ne fût qu’un mirage… Les TGI de la région parisienne ont oublié notre capacité d’accueil réelle de 584 places et comme tout le reste de notre gouvernement se moquent de ce que peuvent subir nos camarades sur les coursives… Une honte pour notre république de traiter ses fonctionnaires de la sorte !

Les bâtiments de la maison d’arrêt sont au bord de l’implosion.

Un quartier arrivant à 60 détenus, des cellules de 9 mètres carrés avec trois arrivants, et on ose parler de labélisation !!!

Un quartier mineur plein a craquer et qui lui aussi ne déroge plus à l’implacable règle de la surpopulation !!!Le gouvernement sur les plateaux de télé ne fait que de nous parler de réinsertion ET EN MEME TEMPS ne donne que peu de chance aux surveillants de faire leur travail et cela même sur les mineurs qui devraient être une priorité en terme de réinsertion...

Enfin rassurons-nous la PJJ veille sur les mineurs de Villepinte en collaboration avec L’OIP…

Les agressions physiques et verbales sont quotidiennes, faudra-t-il un mort sur une coursive pour qu’on s’occupe réellement de nous ?

SLP-FORCE OUVRIERE: Demande un désengorgement immédiat de l’établissement.

SLP-FORCE OUVRIERE: exige une plus grande sévérité et de vraies condamnations en ce qui concerne les agressions verbales et physiques que subissent les surveillants pénitentiaires.

SLP-FORCE OUVRIERE: SERA EN MOUVEMENT NATIONAL CE JEUDI 22 MARS ET SE PREPARE A TOUS MOYENS D’ACTIONS POUR SE FAIRE ENTENDRE !!!

Lire le communiqué

#Villepinte #surpopulation

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr