Prison de Dijon : Touchés par Alzheimer


Les colombophiles n'ont rien appris des derniers événements sanglants vécus par nos collègues sur les coursives.

Voilà qu'ils nous annoncent, avant la fin des travaux et de sa validation en Comité Technique, un mode dégradé masqué (contraire à leur relevé de conclusion).

En effet ces collaborateurs de l'administration souhaitent retirer un agent de son étage une matinée par semaine, afin d' effectuer une formation.

Ils le justifient en espérant limiter les mouvements (acte difficilement crédible lorsque l'on connaît les caractéristiques de la maison d'Arrêt de DIJON).

Les mouvements seront effectués en îlotage avec l'aide des postes fixes ( et oui selon l'UFAP, ils n'ont pas de tâches à effectuer). Sont-ils des emplois fictifs ?

Pourquoi pas également extrapoler ce système tous les jours de la semaine. Seul pour 2 étages.

Vive l' économie de personnel !!!

QUID de la sécurité !!!!!!!!

FO dit OUI à la formation, mais pas avec un rabais mettant en péril l'intégrité des agents.

FO ne cautionne pas ce dangereux processus qui met en danger les personnels.

FO invite ces péristéraphiles à consulter rapidement un neurologue spécialisé en maladie neurodégénérative et de supprimer cette dystopie.

Lire le communiqué

#Dijon

109 vues

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr