Prison de Fresnes : Déclaration Liminaire du Comité Technique Spécial


Réunis ce jour pour l'ouverture de ce comité technique spécial, les membres de cette instance du bureau local Force Ouvrière tiennent à commencer cette réunion par la condamnation des décisions abusives de l’Administration de sanctions à l'encontre des agents du centre pénitentiaire de Fresnes.

En effet nous sommes au lendemain d'un mouvement historique pour lequel nos collègues sur d'autres établissements ont fait l’objet de tentative d'assassinat à caractère terroriste.

Répondant à l'appel des organisations syndicales, notamment Force ouvrière pénitentiaires des actions de blocages se sont opérés sur l'ensemble des établissements du territoire national et sur le centre pénitentiaire de Fresnes.

Contestant ainsi les arrêts maladie, le directeur de l'administration pénitentiaire n’hésite aucunement à se substituer aux médecins experts en remettant en cause les arrêts maladie sous prétexte qu'il y a eu concertation.

Encore une fois vous méprisez les personnels en prenant en otage les stagiaires de la 191 éme promotion qui à ce jour se sont vus notifier des prolongations de leurs périodes de stage.

Honte à vous monsieur avec un petit 'm' arrêtez de défouler votre frustration sur les ouvriers de la République.

Pire encore, vous faites preuves d'une forme de harcèlement et de lâcheté avec des sanctions aussi multiples qu'inutiles.

La sécurité ne se réglera pas avec une paire de chaussures ou des gilets par balle pour les agents mais passera par une meilleure revalorisation indemnitaire et statutaire pour l'ensemble des personnels pénitentiaires.

Concernant l'autorité des surveillants en détention comment vouloir la restaurer alors que sur l'année 2017 sur 4267 procédures seulement 1827 ont faits l'objet de poursuite soit 42 % !

Le bureau local Force Ouvrière exige la plus grande fermeté en cas de manquement disciplinaire avec l'application du différent quantum de peine en matière de sanction.

Dans le cadre de la gestion des mouvements, le bureau local exige l’arrêt de toutes activités ou autres pendant la promenade notamment les audiences.

Effectivement la présence de tout l'encadrement des divisions doit se concentrer sur ces mouvements sensibles de la détention et ainsi assurer la continuité de la présence de l'encadrement pendant la mise en place et la réintégration des promenades.

Une décision doit être prise et actée ce jour !!!

Parallèlement les membres du CTS exigent l'application stricte de la note de la DAP en date du 19 octobre 2010 relative aux harmonisations des CCR escorte.

Les niveaux d'escortes doivent être respectés et nous exigeons que les bons de sortie médicale soient validés par un membre de la direction et non plus par le Chef de la maison d'arrêt qui n'hésite pas à rabaisser les niveaux d'escortes et expose de manière délibérer les agents sur la voie publique.

Dernier exemple en date du 13 janvier 2018 où nous avions saisis directement le DISP de Paris sur ce point.

Concernant la mise en place des Elacs prochainement sur notre établissement une fiche détaillée sera jointe à cette déclaration liminaire car pour notre organisation il est inconcevable que la particularité de notre établissement n’ait pas été prise en compte tant sur l’état de notre structure que par l’éloignement géographique des différents satellites du centre pénitentiaire de Fresnes.

D'autre part, concernant la situation de notre établissement votre attention doit être portée sur un véritable projet de restructuration afin d'améliorer véritablement les conditions de travail de chacun.

Nous apportons tous notre soutien au collègue de Fleury-Mérogis qui a été victime d'une tentative d'assassinat hier par un détenu ayant porté un coup de lame au niveau du visage et soutenons le blocage de cet établissement plus que légitime.

Les braises du malaise ne sont pas éteintes arrêtez de souffler afin de ne pas ranimer le feu de la souffrance.

Les membres du Comité technique Spéciale

Lire le communiqué

#Fresnes #CTS

69 vues

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr