Pourquoi FO Pénitentiaire revendique la parité police ?


Depuis déjà de nombreuses années, et fidèle à nos résolutions prises lors de nos congrès, FO Pénitentiaire revendique sans utopie ni démagogie, le passage en catégorie B en faveur d’une parité Police pour l’ensemble du Corps d’Encadrement et d’Application. La catégorie B de la Fonction Publique regroupe des fonctions d’application et de rédaction. Les fonctionnaires de catégorie B peuvent encadrer des équipes, des ateliers, des services... Aucune difficulté donc à faire reconnaitre les prérogatives dévolues à l’ensemble du CEA.

Le niveau de recrutement exige le baccalauréat (ou diplôme équivalent) certes, mais il permettra surtout à un Surveillant de l’Administration Pénitentiaire une reconnaissance statutaire qui le sortira de la sempiternelle image du fonctionnaire porte-clefs, et consentira à une meilleure attractivité du métier qui, favorisant le recrutement, permettra de travailler avec davantage de personnels en détention, pour davantage de sécurité. Notre métier a évolué, nos missions sont devenues de plus en plus techniques et s’orientent vers la prise en charge d’une population pénale changeante, beaucoup plus dangereuse, nécessitant des moyens et des techniques de gestion plus complexes. Les missions extérieures augmentent aussi. Celles-ci nous exposent de plus en plus aux risques que connaissent les autres forces de sécurité intérieure.

La réforme statutaire du CEA permettra d’atteindre une rémunération nette mensuelle semblable à celle d’un gardien de la paix de la Police Nationale. Au regard du statut spécial que nous avons toujours défendu, certaines dispositions de l’ordonnance qui le régit prévoient un surclassement indiciaire et indemnitaire aux personnels de surveillance, cela signifie que le passage en catégorie B garantit bel et bien ce principe et permettra d’appliquer des grilles de rémunérations type B surindiciés ! Il n’est donc pas possible de vulgairement comparer la grille des fonctionnaires de police avec la grille pénitentiaire en ne prenant en compte que l’indiciaire. C’est un ensemble, salaire de base (indice) et indemnités.

Aussi, pour faire taire les fausses rumeurs et diffuser une information large et non orientée à l’ensemble des personnels, il convient d’expliquer que conformément au Statut Général de la Fonction Publique, le passage en catégorie B n’empêche en rien la rémunération des heures supplémentaires ! Les Personnels de surveillance appartenant à la catégorie active ! Par conséquent, Surveillants, Brigadiers, 1ers surveillants et Majors, quand bien même un passage du corps en catégorie B, conservent le paiement de leurs heures supplémentaires, car aucun fondement règlementaire ne l’interdit.

Enfin, cela permettra, par voie de conséquence, à l’ensemble du Corps de Commandement d’évoluer en catégorie A, contrairement aux perspectives prévues dans les déclinaisons du plan de requalification et ainsi de ne pas scinder les corps en deux, des Premiers Surveillants / Majors et des Officiers.

Les personnes savent qu’aujourd’hui ce sont les heures supplémentaires qui permettent de vivre avec « un salaire décent ». L’accession à la catégorie B et les indemnités qui vont avec, sont l’assurance de pouvoir continuer de vivre décemment quand le ministère mettra sur la table son projet, à peine masqué, de la privatisation de nos missions qui anéantira les heures supplémentaires.

À des fins de comparaisons, vous trouverez jointe une grille de salaires nets mensuels 2017, comparant le CEA Pénitentiaire et Police Nationale, province sans indemnité de résidence, reprenant le salaire de base (indice) et les indemnités.

FO Pénitentiaire poursuit sa route et continuera de défendre le statut des Personnels de Surveillance considérant qu’il appartient aux personnels et qu’il n’est pas question de le laisser aux mains de quelques saboteurs qui n’ont que pour seule ambition celui de le brader !

Pièce jointe : Grille équivalence - Pénitentiaire/Police

Lire le communiqué

#ParitéPolice #catégorieB

2,101 vues

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr