Prison de Grasse : Message aux surveillants


Chers collègues, chers camarades, chers amis,

Vous vous réveillez, tout comme moi, avec le goût amer de la trahison ?

Et bien OUI, nous avons été trahis par les dirigeants d'une organisation syndicale qui se prétendent majoritaires mais représentent en réalité à peine 36% des personnels et qui, surtout, ne visent que leurs intérêts personnels, méprisant ceux des agents qu'ils sont censé représenter.

Vous avez le sentiment et la certitude que nous aurions pu obtenir beaucoup plus que des miettes, des promesses et des rangers ?

Et bien OUI, nous étions à 2 doigts d'obtenir beaucoup plus... et nous méritons beaucoup plus. Si le mouvement n'avait pas été cassé par des pseudo-syndicalistes à la botte de la DAP nous aurions fait plier une ministre qui vacillait sur son trône. Elle a, hélas, pu compter sur les collabos pour étouffer une révolte qu'elle ne contrôlait plus.

C'est une véritable traîtrise, une trahison, une perfidie, une insulte aux surveillants !

L'heure viendra où ces félons devront rendre des compte... les personnels n'oublieront pas ! Mais, pour l'heure, je ne veux garder qu'une seule image : celle d'une mobilisation historique, à Grasse comme ailleurs, celle du soulèvement de toute une profession en souffrance depuis trop d'années.

Vous avez été héroïques, exemplaires. Vous avez montré que «les bleus» savent s'unir pour défendre leurs droits, savent afficher leur solidarité. Je vous remercie sincèrement pour votre mobilisation durant ces 15 jours de lutte. Ne regrettez rien... ce combat n'a pas été vain. Il a révélé les militant qui sommeillent en vous. Il a démontré que, tous ensemble, tous unis, nous sommes capables de faire trembler nos dirigeants.

L'élan de solidarité est lancé... il ne s’éteindra plus !

CE COMBAT N'EST PAS TERMINÉ

SOYEZ EN CERTAINS !

FORCE OUVRIÉRE N'EN A PAS FINI !

NOS REVENDICATIONS N'ONT JAMAIS CHANGÈ

NOUS RESTERONS FIERS ET DROITS

ET LES PORTERONS JUSQU'AU BOUT

Je terminerai avec une pensée émue pour tous les collègues victimes des graves agressions ces jours derniers à Vendin, Mont-de-Marsan, Tarascon, Borgo... et, plus globalement, pour toutes celles et ceux qui ont par le passé subi cette violence omniprésente sur nos coursives.

Lire le communiqué

#Grasse #mobilisation

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr