Visite de la Garde des Sceaux sur Fleury-Mérogis


Le jeudi 04 janvier 2018, une délégation locale Force Ouvrière à été conviée à une rencontre de deux heures avec Madame Nicole BELLOUBET, Garde des Sceaux, Ministre de la Justice, en présence de ses conseillers, de madame la Préfète de l’Essonne, du Directeur de l’Administration Pénitentiaire, du Directeur Interrégional de la DISP de Paris, de la Directrice de la maison d’arrêt, de la Directrice du SPIP et du Député de la 10e circonscription de l’Essonne.

Cet échange fournis a permis de faire le point sur de nombreux sujets inhérents à la maison d’arrêt de Fleury-Mérogis mais également sur des débats à vocation national qui touchent l’établissement.

Comme à son habitude, Force Ouvrière a remis un rapport détaillé à la Garde des Sceaux et reste consultable dans au bureau local pour tout le personnel. Voici quelques points abordés dans ce rapport :

• Les effectifs et le turn-over dû aux CAP et au taux d’érosion

• Les rythmes de travail soutenus et leur impact

• Les lenteurs administratives des dossiers de titularisation, échelons et récompenses

• La population pénale

• La formation du personnel

• Les Quartiers d’Évaluation de la Radicalisation

• Le Renseignement Pénitentiaire

• La situation des personnels originaires de l’Outre-mer

• Les projets portés par Force Ouvrière, en cours et réalisés

• Le devenir de la MAF et du CJD

Durant l’entretien, de nombreuses thématiques ont été développées et certaines réponses nous ont été apportées.

Ainsi, concernant les projets portés par le bureau local Force Ouvrière sur le centre sécuritaire sud francilien, il nous a été communiqué qu’une première partie des travaux aboutira fin 2020 pour la base ERIS, la brigade cynophile et le stand de tir. Le centre de formation sera livré vers mi 2021. Les PREJ, quant à eux, ont été confirmés pour l’hiver 2019. Concernant le gymnase, l’étude commandée pour sa rénovation ou sa reconstruction vient d’être livrée et nous sera communiqué rapidement par le DI.

S’agissant des QER, un retour à été fait alors que le deuxième cycle touche à sa fin. Ainsi, en se basant sur le retour d’expérience et la qualité des observations du personnel de surveillance, Force Ouvrière a maintenu ses positions et son accompagnement de cette entité en insistant sur la nécessité d’un service de nuit dédié dès la prochaine session. La Ministre s’est positionnée favorablement sur ce point, apportant ainsi une avancée majeure dans la revendication de notre organisation syndicale depuis la création des Unités Dédiées !

Sur la sécurisation de l’établissement, Force Ouvrière a dans un premier temps remercié les services de la DAP et de la DI au travers des promesses tenues depuis la mobilisation d’octobre 2016, puis de l’intersyndicale d’avril 2017. La première phase du redéploiement de la vidéosurveillance et de la sécurisation des accès s’est terminée et les organisations syndicales seront de nouveaux conviées à une réunion le 9 janvier 2018 avec les services techniques de la DI.

La création des ELAC, bien qu’en effectifs insuffisants, est une réelle plus value pour l’établissement et semble taillé au plus juste, avec notamment une création d’emplois réelle, comme demandée pour mettre fin aux développements de service sans apport en personnel. C’était un point des revendications du personnel que le DAP s’était engagé à respecter.

Sujet cher au bureau local Force Ouvrière, la fidélisation du personnel n’a jamais était aussi nécessaire qu’à ce jour. Après avoir rappelé que la fidélisation devait avoir avant tout comme objectif de donner l’envie et les moyens aux agents de rester et d’investir, et non de les priver de mobilité sur une durée déterminée, la Ministre nous donne raison en reprenant nos trois axes de développement sur ce sujet : l’indemnitaire, une politique de logement efficace et une amélioration des conditions de travail. Cependant, nous resterons particulièrement vigilants sur la déclinaison de ce programme.

De même, un point a été fait sur l’hébergement les week-ends et durant les congés des agents en formation initiale à l’ENAP. Selon la chancellerie, une solution durable devrait être présentée au prochain CTS de l’école fin janvier, permettant aux agents d’être hébergés pour ceux qui ne pourraient rentrer chez eux.

Force Ouvrière a également demandé des éclaircissements sur le devenir de la MAF et du CJD, notamment sur les effectifs en personnel alloués. En effet, un projet d’un Quartier Mineur mixte sur la MAF et d’un Quartier Courte Peine sur le CJD a été annoncé récemment pour 2022. À ce titre, nous demandons une nouvelle fois que ces deux structures fasse l’objet d’une rénovation. Nous avons également annoncé à la Direction que notre organisation syndicale présentera un projet d’organigramme complet pour la MAF d’ici fin janvier. Projet qui reprend les souhaits, que les personnels de ce bâtiment ont pu évoquer, aux travers des groupes de travail mis en place par la direction locale à la suite de nos sollicitations.

Le débat sur le téléphone en cellule fût également abordé. Sur fond de fin de contrat de la société SAGI, la Ministre a annoncé la mise en place de ce dispositif dans les trente prochains mois, l’appel d’offre se terminant le 9 janvier 2018. Force Ouvrière prend donc acte sans l’approuver, mais demande à être entendue sur les carences sécuritaires et techniques que ce dispositif entraînera. De même, notre section local s’inquiète sur le nombre, non évoqué, d’agents envisagé pour maîtriser les écoutes et garantir l’exactitude des numéros de téléphone communiqués par la population pénale. Enfin, pour notre organisation syndicale, l’apparition de ses cabines ne pourra jamais faire disparaître l’introduction des téléphones portables, notamment des smartphones, éléments essentiels à la gestion des trafics au sein de nos murs depuis la mise en application de l’article 57 de la loi pénitentiaire du 24 novembre 2009 interdisant les fouilles systématiques.

Fidèle à ses engagements, Force Ouvrière restera aux cotés des agents pour défendre ces avancées acquises à force de combats et continuera de lutter pour porter au plus haut vos revendications !

Lire le communiqué.

#GardedesSceaux #FleuryMérogis

92 vues

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr