Prison de Poissy : La trêve des confiseurs. Le surveillant reçoit une gifle !


Mercredi 27 décembre 2017 un de nos pensionnaires de la Maison Centrale a manifesté son mécontentement du Room service en insultant copieusement un agent pour finir par lui mettre une gifle.

Conséquence me direz-vous ? Juste une mise en prévention qui sera levée en fin de journée. La paix sociale avec les détenus est plus importante qu'une agression ???

OUI !!! UNE GIFLE EST BIEN UNE AGRESSION !!!

l'escalade des comportements agressifs est loin de s'arrêter car à peine arrivés certains détenus virulents obtiennent sous la pression l'affection aux étages qu'ils souhaitent en un temps record...

Résultat : des étages devenus ingérables et extrêmement dangereux malgré de multiples alertes des agents n'arrivant plus à effectuer leurs missions.

Les cellules sont devenues impossibles à fermer, et les échanges entre détenus «obligatoires » à la fermeture n'en finissent plus. Et si le surveillant fait son travail avec assiduité c'est irrémédiablement insultes et tentatives d’humiliation quand ils n'en viennent pas aux coups.

La Population pénale se sent intouchable aujourd'hui !

Nous ne pouvons tolérer cela plus longtemps !!!

N'attendez pas le point de non retour, montrez que vous représentez fièrement une institution qui semble avoir oublié le métier de surveillant pénitentiaire.

FORCE OUVRIERE demande aux agents de porter plainte systématiquement a chaque insulte et menace car il semble que se soit la seule voie qu'il nous reste pour être entendu.

FORCE OUVRIERE reste présent pour chaque collègue qui souhaiterait être accompagné dans ses différentes démarches.

FORCE OUVRIERE demande à la Direction de prendre conscience la situation et de prendre les mesures qui s'imposent !

Lire le communiqué.

#Poissy

301 vues

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr