Prison de Rennes-Vezin : Mode dégradé +++


Lors de l'avant dernier CTS, Monsieur le Directeur nous informait son désir de passer le service de nuit de 12 à 10 agents et cela dans l’unique but de diminuer les heures supplémentaires.

Force ouvrière s'y opposait fortement à cette proposition irresponsable, et réclamait un passage à 14 agents en service de nuit accompagné de renfort en effectif.

La nuit du 11 décembre 2018, nous a encore donné raison. Onze agents sont programmés au lieu de douze.

À la relève de 18h45, la situation est déjà catastrophique : 9 agents de jour sont au CHU de Pontchaillou afin d'escorter 4 détenus (absorption de médicament, manque d'alcool, dialyse…)

Deux agents affectés le jour même à l’établissement sont mis à contribution afin de soutenir le service d'après midi.

Une réquisition de la police est demandée.

19h00 : quatre agents sont envoyés afin d'effectuer les relèves.

Le dernier agent disponible devra gérer avec la gradée de nuit les mouvements (sas, retour extractions judiciaires, arrivants…)

La première ronde de nuit devra être même interrompue à cause de la présence d'un médecin psychiatre.

23h00 : retour 2 agents puis vers minuit départ H.O. Les 2 malheureux derniers agents ne seront relevés que vers 8h00 le lendemain

Force ouvrière dénonce les conditions de travail au CP Rennes-Vezin qui nuisent gravement à la sécurité de l’établissement et surtout celle des agents.

Force ouvrière félicite les agents pour leur professionnalisme et courage pour cette interminable nuit.

Lire le communiqué.

#Rennes

125 vues

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr