Écrouves : INCIDENT à l'entée PARLOIR


Dimanche, vers 13h30, lors de la mise en place des familles au parloir, l'agent de la porte 1 observe l'arrivée d'une voiture à vive allure.

Alors 2 individus sortent et viennent pour agresser sauvagement une femme restée à l intérieure de sa voiture devant l’établissement, avec un enfant en bas-âge à l’arrière du véhicule.

Les agents disponibles à la porte d’entrée, devant cette agression lâche et le danger que cela pouvait représenter pour cette femme et cet enfant, sont intervenus.

La situation fut difficile car les protagonistes cherchaient tout de même à en découdre et ont voulu récupérer des choses dans le coffre de la voiture… On ne saura jamais quoi, car les agents les en ont empêchés.

Les agresseurs sont ensuite repartis et ont foncé sur la famille, hébété par l’agression, qui se trouvait sur la route.

Les agents se sont mis sur la voie de circulation et la voiture s'est au final arrêtée. Puis les agresseurs sont partis après avoir menacé l'ensemble des agents par les propos suivant :

«…Vous allez voir….»

La question suivante se pose :

Des fonctionnaires de l'administration pénitentiaire ne peuvent pas agir sur la voie publique, mais en tant que « citoyen » ne sont ils pas soumis à l'obligation d'intervenir au titre de « non intervention à personne en danger » ?

Pour le management, mais maintenant on est habitué sur Écrouves, aucun déplacement de la hiérarchie pour venir voir les agents… Le gradé de roulement gère.

FORCE OUVRIERE félicite les agents et demande une reconnaissance à la hauteur de leur investissement.

Lire le communiqué

#Écrouves

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr