Équipe Locale de Sécurité Pénitentiaire EN MARCHE ... FORCÉE !


Annoncées dans le plan de lutte contre la radicalisation violente et le renfort de la sécurité des établissements, les ELSP sont au cœur des discussions en matière de sécurisation des missions extérieures depuis plusieurs mois.

En vertu de la circulaire JUSTI1723413C du 28 septembre 2017, 47 établissements se verront confier des missions d’Extractions Judiciaires Vicinales (EJV) dont la seule compétence dépendait jusqu’alors aux agents affectés dans un PREJ. Ces nouvelles missions incomberont désormais aux ELSP pour les établissements sus visés.

Même si quelques réunions se sont tenues jusqu’en juin 2017, il n’en demeure pas moins qu’aucun règlement ni même doctrine d’emploi n’ont vu le jour officiellement et encore moins n’ont été validé par une instance de dialogue social, que ce soit en CTAP ou au CTM.

FO PÉNITENTIAIRE a toujours affiché, sans le moindre complexe, sa volonté de création d’équipes dédiées à ces nouvelles missions, à la seule condition que les moyens en effectifs soient déployés, au même titre qu’une formation initiale et continue soit dispensée aux agents concernés.

C’est justement parce que nous sommes conscients et soucieux des carences d’effectifs dans le corps du personnel en tenue pour assurer la continuité du service public en détention ordinaire que nous nous sommes opposés dès le mois de juin 2017 à l’entrée en vigueur de ces nouvelles dispositions.

Le DAP nous indiquait d’ailleurs qu’il comprenait notre démarche lorsque nous l’avons informé du mouvement social en juin, que seule FO PÉNITENTIAIRE a initié devant les tribunaux et juridictions concernées. Notre démarche consistait à sensibiliser l’opinion publique et nos autorités de tutelle sur l’impérative nécessité à déployer des moyens financiers suffisants pour satisfaire un recrutement de qualité indispensable et susciter des vocations parmi nos jeunes concitoyens.

Aujourd’hui, nous sommes face à une réalité déconcertante quant au manque d’attractivité de notre profession, qui s’explique par un manque de reconnaissance statutaire et indemnitaire associé à des conditions de travail qui se sont considérablement dégradées depuis plusieurs années et dont la DAP refuse de reconnaitre et d’avouer son incapacité à solutionner.

Pour FORCE OUVRIÈRE, le cap sera maintenu dans le sens où nous demeurons le seul contre-pouvoir à toutes décisions ubuesques imposées par des dirigeants qui n’ont aucune expérience ni respect des pratiques professionnelles.

FO PÉNITENTIAIRE s’opposera à toutes mesures visant à surexposer nos collègues à de graves menaces dans l’exercice de leurs missions, surtout lorsqu’on dénombre autant de violences subies tout au long de l’année 2017 tant sur le territoire métropolitain qu’ultra-marin.

En l’état, nous condamnons fermement la mise en œuvre de ces ELSP qui doivent entrer en fonctionnement prochainement et À MARCHE FORCÉE, agrémentées par quelques notes de service administratives signées de la main du DAP.

Chacun comprendra qu’il est indispensable pour le DAP de répondre et satisfaire la commande politique, peu importe ce qui adviendra du « petit personnel ».

Lire le communiqué

#ELSP

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr