Selon le directeur de l'Administration pénitentiaire: "La messe est dite !"


Telle a été la parole du Directeur de l’Administration Pénitentiaire lors de la présentation faite le 16 octobre 2017, du Programme 107 – Administration Pénitentiaire – au titre du Projet de Loi de Finances pour l’année 2018, devant toutes les Organisations Syndicales.

Quand ce jeune homme se plait à dire que c’est Le Président de la République qui l’a nommé et non le Premier ministre et encore moins la Ministre de la Justice… Cela en dit long sur la haute opinion que ce Monsieur a de lui-même. Faut-il donc en déduire que notre ministre ne serait qu’une potiche et que pour l’AP, le patron c’est lui, le seul maître à bord… après Dieu ?? Et pourtant, le navire prend l’eau, ce n’est rien de le dire.

Alors FO PÉNITENTIAIRE l’a bien compris et en a surtout très vite fais les frais. En effet, Monsieur ne supporte ni la communication de notre Organisation, ni le fait d’être mis face à ses responsabilités, par le SNPFO.

Monsieur désapprouve notre sincérité envers les médias et les personnels que nous représentons, attendu que toutes vérités ne sont pas bonnes à dire, selon lui ! Conséquence : FO est à l’amende ! Monsieur préfère les Organisations Syndicales qui lui passent de la pommade et l’accompagnent dans ses projets, sans sourciller. Ses sous-directeurs n’ont pas plus le droit de nous parler, de répondre à nos mails, sous peine de représailles. L’autorité par la terreur ! Les représentants du SNPFO sont personæ non gratæ !!

Voilà comment ce Monsieur sous un air emprunté conçoit le dialogue social. Monsieur, sachez que lorsque vous refusez de dialoguer avec notre Organisation, c’est surtout aux personnels pénitentiaires de tous grades et corps confondus qui crèvent sur la coursive, que vous refusez d’apporter des réponses, même si cela ne vous plait guère. Et même si aujourd’hui plusieurs éléments nous démontrent que vous ne tenez pas vos engagements, FO PÉNITENTIAIRE souhaite, malgré tout, que le dialogue social puisse être retrouvé et maintenu durablement, dans le cadre du mandat qui nous est confié.

Madame La Ministre, le SNPFO vous demande d’intervenir. Lors de votre présentation du budget, vous avez pu constater par vous-même la réaction disproportionnée, malhabile et agacée de notre directeur, incapable de se maitriser et de se contenir lorsque notre Organisation, par la voie de son Secrétaire Général, a demandé des explications inhérentes à cette rupture de dialogue social qui perdure encore aujourd’hui, quand bien même les efforts sérieux consentis par nos membres envers l’Institution.

Madame la Ministre, certes vous n’avez peut-être pas choisi le DAP tout comme vous n’avez porté aucun choix sur une organisation professionnelle, néanmoins il est indispensable de construire et de parfaire un dialogue social de qualité. Nous ne demandons rien d’autre que des réponses concrètes et sans détour aux interrogations portées à nos interlocuteurs. « Le dialogue véritable suppose la reconnaissance de l'autre à la fois dans son identité et dans son altérité. »

Lire le tract

#SNPFO #DAP #Ministre

180 vues

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr