Dialogue social ou parodie ? Nous refusons de voir souffrir tant de collègues sans agir !


Les mois se suivent et se ressemblent. Pas un jour sans qu’un Collègue soit victime d’une agression dans l’exercice de ses fonctions. Pas un jour sans que les personnels pénitentiaires se demandent s’ils auront un jour le soutien réel et une reconnaissance palpable et affirmée par le Ministère et la DAP.

Cependant, nous sommes réunis aujourd’hui, après plusieurs reports, après plusieurs événements, majeurs, qui impactent directement les fonctionnaires pénitentiaires, pour évoquer des sujets qui sont, certes importants, mais qui pour FO PÉNITENTIAIRE, ne servent qu’à masquer en fait une réalité bien plus dure et bien plus concrète.

Alors, ce que nous comprenons, c’est que les milliers de personnels qui, au quotidien, souffrent et peinent à tenir leurs coursives tellement elles débordent de personnes détenues, mais surtout de violence, ces "agents" comme les appellent vulgairement les comptables, ne sont finalement pas la priorité. À éplucher le PLF2018, à lire et écouter les différents discours politiques, nous comprenons l’orientation du Gouvernement, le cap du ministère, mais pas le but de la DAP ! Le Président MACRON veut créer une «agence des travaux d’intérêt général», la Ministre BELLOUBET veut «retravailler l’échelle des peines», et la DAP dans tout ça ? Ce grand navire percé et déserté, fui par des fonctionnaires aussi rincés et mésestimés et qui cherchent aussi un cap, qui devrait être donné par un capitaine qui tiendrait la barre ! Ce capitaine, FO PÉNITENTIAIRE, le cherche aussi, tout comme les milliers de personnels. Quand le CTAP s’inscrit par obligation dans le dialogue social, quand on attend les nominations, les orientations, les retours…sans réponse, alors on est en droit de croire que c’est finalement la parodie qui va animer ce Comité Technique. Aujourd’hui encore, aucune réponse n’est donnée ni par le DAP ni par les sous-directions alors même que FO PÉNITENTIAIRE les sollicite avec respect et courtoisie depuis de nombreuses semaines. L'attente du terrain est forte tant dans les domaines RH que celui de la Sécurité. Cette forme d'absentéisme n'est pas un sentiment qui affecte uniquement les organisations professionnelles dès lors qu'il est régulièrement exprimé dans les DISP et concourt à un sentiment d'abandon pour une majorité de personnels. Pour nourrir un dialogue social de qualité, chacun doit pouvoir exprimer ses idées et débattre en opposant ses arguments en toute quiétude, mais pour faire vivre cet échange encore faut-il être deux ! Puisse ce CTAP ou du moins cette déclaration liminaire interpeller et faire réagir positivement nos interlocuteurs. Cette instance, au-delà du caractère obligatoire qu'elle revêt, doit être le point de départ d'une prise de conscience sur l'urgence à débattre des difficultés réelles subies par les personnels. Chers Collègues, Chers homologues, vous ne devez pas ignorer la mascarade qui se joue dans les couloirs et les bureaux pendant que la violence est subie sur les coursives. Vous ne devez pas cautionner cela, par respect pour les personnels que vous représentez. FO PÉNITENTIAIRE répondra présent à chaque sollicitation qui ira dans le sens de la mission et du mandat qui lui a été confié, mais ne cautionnera pas ce silence gardé. Nous continuerons de dénoncer et d’affirmer ce que certains veulent cacher.

#dialoguesocial #DAP #SNPFO

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr